Dédicace en perpétuel mouvement

Plusieurs personnes, femmes et hommes qui font le monde libre, me donnent l’occasion de tirer sur le fil du débat sur la libre expression. Certains sont malheureusement morts au combat, pour quelques mots, quelques vers de trop, d’autres sont en prison et d’autres encore sont en sursis. Gageons que les prisonniers retrouveront le chemin de leurs foyers et que les sursitaires ne seront plus jamais poursuivis pour de telles peccadilles. Les absents resteront à jamais dans nos mémoires parce qu’ils ont donné leur vie pour un idéal qui concerne tous les êtres humains, celui de la liberté d’opinion, et par-là de la démocratie.

• • •

Salut

Tous les débuts se suivent… Le débat et la parole comme arène, ou cirque selon les envies, qui tournent autour d’une sphère littéraire, donc médiatique, forcément liée à l’ego, mais capable de se dépasser, de se sacrifier, de mourir.

• • •