A Hashem SHAABANI

A Hashem SHAABANI, poète, et Hadi RACHEDI,
tués en février 2014 par le régime chiite de Hassan Rouhani et le tribunal islamique.

***

Durant sept jours, ils m’ont crié
Tu a déclenché une guerre contre Allah !
Samedi, parce que tu es un Arabe !
Dimanche, et bien c’est parce que tu es de Ahvaz
Lundi, pour que tu te souviennes que tu es Iranien
Mardi, parce que tu te moques de la Révolution sacrée
Mercredi, n’as-tu pas élevé ta voix pour d’autres ?
Jeudi, tu es un poète et un barde
Vendredi : tu es un homme, n’est-ce pas suffisant pour mourir ?

Hashem SHAABANI

***

Durant sept temps, le Faux a gémi :

J’ai utilisé le Nom de Dieu
Samedi, parce que j’étais l’Imposteur
Dimanche, et bien c’est parce que je ne suis qu’un homme
Lundi, pour que je m’en souvienne
Mardi, parce que je suis indigne du Ciel
Mercredi, ma voix de fiel, égoïste
Jeudi, je t’ai tué, jaloux de ta voie
Vendredi, ta mort est grande, immortelle

A toi mon frère acrobate
A ton écriture

Tu danses au bout de ta plume
Tu meurs de la main de ton maître
Ce pauvre seigneur pitoyable
A son peuple le traître
Envoyé de nulle part
Par personne
Pour anéantir

Il disparaîtra
Foulé sous le talon des femmes
Caché sous le crachat des larmes
Oublié du sage laïc

Mais Toi, jeune immortel
Danses pour l’éternité
Tu renais
Déjà

Celui qui obligea
A croire
N’est plus

Il s’est déjà repenti
L’Homme Faux-Dieu

.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié / les champs obligatoires sont indiqués par une *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.