Transmission – Ian Curtis

Depuis que j’ai entendu Joy Division pour la première fois, je ne me suis jamais lassé de leur musique. Pour Transmission, écrite par Ian Curtis et enregistrée en 1979, à défaut d’une traduction mot à mot comme c’est trop souvent le cas vis-à-vis des paroles de chansons anglo-saxonnes, j’ai préféré en extraire le sens poétique par une interprétation personnelle.

 

Transmission

Radio, live transmission
Radio, live transmission

Écoute le silence et laisse résonner
Nos yeux sont si lugubres
Qu’ils craignent la lumière
Allons-nous en vivre la nuit
Sourds à l’effondrement qui gronde

En attendant de voir
On irait comme si de rien n’était
Reclus dans nos solitudes
Immobiles, en dehors du temps
Intouchables et lointain

Dance, dance, dance, dance, dance, to the radio
Dance, dance, dance, dance, dance, to the radio
Dance, dance, dance, dance, dance, to the radio
Dance, dance, dance, dance, dance, to the radio

Oui, je t’appellerai à l’heure désespérée
Quand plus rien n’aura de sens
Que le langage aura failli

Ne restent que l’ultime et la musique
Pour nous synchroniser
Et nous fondre d’amour sur scène
Alors nous pourrions danser

Dance, dance, dance, dance, dance, to the radio
Dance, dance, dance, dance, dance, to the radio
Dance, dance, dance, dance, dance, to the radio
Dance, dance, dance, dance, dance, to the radio

***

Joy Division en 1980

Ian Curtis – Chant, guitar
Bernard Sumner – Guitar, synthétiseur
Peter Hook – Basse
Stephen Morris – Batterie

Au début et à la fin de la vidéo apparaît le poète John Cooper Clarke

.

#Ian Curtis#Joy Division#lyrics#traduction paroles#Transmission

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié / les champs obligatoires sont indiqués par une *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.