Le réveil des consciences est en jaune

Ce matin du samedi 1° décembre 2018, j’écris ces lignes en pensant aux événements qui vont se produire cet après-midi.

Dans quelques heures, l’histoire s’écrira avec un petit h si la révolte des Gilets jaunes s’éteint aux pieds du soldat inconnu, avec un H majuscule en cas d’embrasement.

Difficile de pronostiquer de la suite à ce stade, mais les esprits sont échauffés. D’un côté une caste aristocratique qui méprise le peuple et l’asservit pour mieux l’exploiter, de l’autre une population qui en a pris conscience et a dit « Ça suffit ! ».

Il s’agit de la survie des riches contre celle des pauvres, des moyens financiers volés aux pauvres pour protéger les riches de ces mêmes pauvres. Deux camps s’opposent, sachant que les deux peuvent devenir très violents. La nuance est que les riches détiennent un armement qu’ils n’hésiteront pas à utiliser pour conserver leur train de vie et leurs privilèges.

Ce n’est pas tant le pouvoir d’achat que les Gilets jaunes recherchent. Si c’est une des premières revendications, formulées spontanément à la hâte dès le début du mouvement par quelques personnes soudainement visibles dans le paysage médiatique, elle met en relief son exact contraire, c’est-à-dire le rejet de la grande consommation. Les Gilets jaunes, en manifestant nuit et jour sur nos territoires, ont commencé à tourner le dos au système. Très peu d’observateurs ont en réellement saisi les nuances.

Il n’y a pas d’entre soi chez les Gilets jaunes. En Touraine, sur le rond-point de l’Aviation, personne ne se connaît, sinon très vaguement depuis le début des événements. De fait, ce mouvement quasi autonome est incompris de la plupart des structures politisées parce qu’il fonctionne sans elles ; c’est pour cela qu’elles s’évertuent déjà à le diaboliser.

Ce que l’on ne comprend pas effraie. Les partis politiques, les syndicats, les collectifs, les médias, tous fonctionnent dans un tel entre soi que leur ego est incapable d’accepter ce qui se passe. De plus, leur institutionnalisation leur a fait perdre pour la plupart le sens des revendications et de la lutte, au point de se vassaliser.

Autre revendication fondamentale des Gilets jaunes : la démission de l’actuel président et la mise en place de référendums d’initiative populaire. Autrement dit, la révocation de la Cinquième République et l’écriture d’une nouvelle constitution pour rétablir une justice sociale anéantie par les édiles politiques et les élites économiques. Nous sommes très proches des revendications de 1789 et de la volonté des révolutionnaires d’abolir les privilèges, sauf qu’aujourd’hui il ne s’agit pas d’une représentation du Tiers-État, de la noblesse et du clergé mais d’une émanation inédite du peuple.

Sans doute verra-t-on de nouveaux auteurs apparaître. De ces auteurs dissidents à la bien-pensance et qui ont toujours cru à la liberté. Parce qu’il s’agit de liberté et, pour autant que je l’ai connue depuis mon enfance, ces trop petites heures passées sur ce rond-point m’en ont donné une nouvelle définition. Sans doute aussi parce que depuis des années j’ai le sentiment que la liberté en France est surveillée et en cours de rétrécissement, par la volonté des gouvernements qui se sont succédés avec la complicité des organes juridiques censés juguler les mauvaises intentions des dirigeants, lesquels ne font pas grand cas de la démocratie, sauf dans la mesure où ils peuvent la contrôler.

Selon les âges j’ai entendu : « Depuis le temps que j’attends ça ! » et « On va surtout pas rater ça ! ». Je pense que le mouvement des Gilets jaunes est avant tout l’expression d’êtres humains en désaccord profond avec d’autres êtres humains. Et tous participent à un effondrement en cours. Encore une fois, l’observation des faits qui vont se produire aujourd’hui même apportera de nouvelles lumières sur la situation.

Le réveil des consciences est entré dans une phase active.

.

#1° décembre 2018#gilets jaunes#Parçay-Meslay#réveil des consciences#rond-point de l'aviation

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié / les champs obligatoires sont indiqués par une *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.